26 février 2010

Bay of Plenty (Whakatane - Ohope - Opotiki) - Moko the dolphin

Vendredi 26 et Samedi 27 Février,

Après les 6h de route pour redescendre de Whangareï vers Opotiki, ma soeur et moi nous sommes écroulées de sommeil, et ce n'est donc que vers les 10h du lendemain matin que nous attaquons cette journée de vendredi.

Alors que la Bay of Plenty offre tout de même quelques belles activités touristiques (notamment White Island), nous consacrons ces deux jours à des moments détentes sur la plage ainsi que la grande recherche de Moko.

Qui est Moko? Moko est un dauphin sauvage mâle de presque 3 mètres de long et pesant 250kg (et en pleine croissance!). Cette étrange petite bestiole a décidé de rechercher la compagnie des hommes, tout d'abord dans la péninsule de Mahia, ensuite à Gisborne, et cette année (pour ma visite!) nous avons eu la chance de le voir arriver à Whakatane.

moko1

Adorant jouer avec les planches de surf, il est très courant de pouvoir l'approcher dans l'eau, voir même de le caresser et de jouer avec. Notre objectif de la journée est donc de le trouver, pour pouvoir nager avec lui (un vrai rêve de petite fille!!! Même si j'ai déjà eu l'occasion de nager et de le toucher quelques semaines avant, renouveler l'expérience avec ma soeur serait grandiose!).

Généralement, trois endroits sont à vérifier pour l'apercevoir. La plage d'Ohope, particulièrement tout au bout, là où les surfeurs se retrouvent. Le port de Whakatane. La crique qui se trouve derrière Ohope Beach, accessible par une série (longue la série hein!) de marche qui contourne une grosse colline.

Pour cette première journée, nous participerons à une vrai course poursuite, parsemée d'indices en tout genre, d'indications (oui oui il est juste là. Euh là où???) mais finalement nous n'arriverons pas à le trouver. Pas décourager pour autant, nous remettons ça au lendemain. Heureusement, nous avons pu profiter du soleil sur la plage d'Ohope et de ses grosses vagues.

Le lendemain, le soleil se lève et nous ne perdons pas de temps pour partir à la recherche de Moko. Première étape: la crique. Nous l'avions laissé de côté la veille car des personnes nous avaient indiqué qu'il n'y était pas. Prenant notre courage à deux mains, nous attaquons la monté, pleines de bonne volonté et remontés à bloc!

A mi-chemin, nous croisons des promeneurs qui nous indiquent qu'un dauphin est au bord de l'eau. Pas de doute c'est lui! Nos planches sous le bras, nous nous élançons dans la descente (enfin!) et courons à perdre haleine vers la plage.

Le sable n'est pas encore envahit de petits curieux voulant apercevoir Moko, on en profite donc pour nous jeter à l'eau. Les deux heures et demie suivantes seront un vrai rêve éveillé. Entre caresses, plongeons (dont un qui me retombe dessus!) et envoie dans les airs de nos planches (avec nous dessus!), Moko nous offrira un véritable show!

La magie est un peu cassée par un groupe d'une cinquantaine de personne (peut être une classe scolaire vu l'âge) débarquant dans l'eau. Mais on ne peut pas vraiment leur en vouloir, ils sont là pour la même chose que nous. Alors que le gros des troupes restent à une distance raisonnable du bord, quelques courageux (devinez où l'on se situe...) nage plus au large avec notre super star de la journée.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et nous devons nous décider à sortir de l'eau pour reprendre la route. Moko est parti faire sa sieste au bord d'une bouée (des personnes compétentes veillent à ce que tout le monde respecte "l'intimité" du dauphin), c'est donc sans regret que l'on garde cette journée dans notre esprit et continuons notre chemin.

La prochaine étape est Rotorua, avec son rafting, ses kiwis, et son parc thermal!

Je voudrais juste dire un énorme merci à la famille où je vis actuellement pou l'accueil qu'ils nous ont fait. Si vous passez un jour sur ce blog, et que vous le comprenez (je compte bien sur ce fait!), encore un énorme merci. Pour l'accueil mais également pour toute cette année...


Commentaires sur Bay of Plenty (Whakatane - Ohope - Opotiki) - Moko the dolphin

Poster un commentaire